Etes-vous sûrs que toutes les ondes soient neutralisées ?

Protection électromagnétique

Protection de la maison

Problèmes posés pour la santé

L’activité humaine a progressivement mis à profit les 4 éléments que sont la Terre, l’Eau, l’Air et le Feu :
– la Terre pour sa survie alimentaire,
– l’Eau et l’Air pour leur potentiel de travail,
– et récemment le Feu – les radiations électromagnétiques – pour l’énergie, les transports et surtout pour les communications.

Ces quatre facteurs ont révolutionné la vie de l’homme, non seulement ses activités sociales et économiques, mais aussi son environnement qui a été gravement pollué ou agressé et commence à préoccuper de nombreuses personnalités dans tous les pays.

Aujourd’hui, une prise de conscience généralisée prend surtout en charge les dégâts de la pollution chimique qui affecte la Terre, l’Eau et l’Air car la santé de populations entières s’en ressent.
Le bilan de l’impact plus sournois, parce qu’invisible, des champs électromagnétiques – dont la densité a été multipliée par plusieurs millions en quelques décennies – peine toutefois a dépasser le cercle des experts.
Les satellites civils et militaires de télécommunications obstruent l’espace.
Nos antennes relais les rapprochent du milliard d’utilisateurs que nous sommes.
Les ventes des mobiles – un million par jour – progressent encore.
Mais la dangerosité de ce que les anglo-saxons appellent l’Electro Smog ( ou brouillard électromagnétique ), dû principalement aux réseaux cellulaires de télécommunication mobile, reste entretenue dans une nébuleuse pour les humains, bien que des études récentes commencent à la démontrer de façon très pertinente sur des animaux.
Les preuves scientifiques ou biomédicales de cette dangerosité sont considérées comme n’étant jamais assez convaincantes et ont de ce fait besoin d’être toujours et encore affinées.

Les responsables politiques s’enferment dans un conservatisme prudent en édictant des règles en termes de durées de communication et de distances de sécurité vis-à-vis de la source de rayonnement… exemple : le micro-ondes !
Le danger est supposé, mais les précautions à prendre sont toujours repoussées par les responsables de la santé publique.
La raison en est que les enjeux économiques et financiers sont absolument énormes.
Un mécanisme d’action souverain, propre a toute cellule, a été récemment décelé en ce sens que certaines enzymes de régulation du cycle du stress oxydatif – destine à piéger les électrons libres, dangereux, – sont sensibles aux champs magnétiques.
Ce désordre biochimique de la cellule éclaire désormais d’un jour nouveau la plupart des troubles fonctionnels multiples, généralisés, jusqu’ici intraitables.

La médecine conventionnelle est en échec, les budgets sociaux sont en déficit, les populations sont mecontentes et désabusées.
Un grand nombre de maladies dégénératives : épuisement, inflammations chroniques, hypoglycémie, acidose lactique, immunodéficience, thyroïdien, myopathie, maladie de Parkinson, entéropathie, cancer, sont sensibles a l’environnement électromagnétique qui déstabilise nos cellules.
Encore plus préoccupantes sont les mutations de l’ADN de la mitochondrie, héritables par les mamans qui vont les transmettre a leurs enfants.

Ceci signifie-t-il que les jeunes de demain seront encore plus hypersensibles aux champs électromagnétiques.

Que faire ?
Dans l’immédiat, il faut se protéger individuellement des effets directs de son téléphone mobile, de même que de son écran d’ordinateur qui, a la longue, irrite et épuise l’organisme.
On peut équiper ces appareils de dispositifs encore peu connus, mais efficaces pour « neutraliser » les effets des ondes longitudinales, scalaires ou de Tesla (voir plus bas), lesquelles sont responsables des phénomènes physiologiques non-thermiques des champs de micro-ondes.
Le milieu aqueux, commun a toute cellule vivante, en est un récepteur idéal et sensible.
De nombreuses observations l’ont démontré.

Photos de coupes d’encéphales de rats avant et après irradiations par téléphone portable, montrant les perturbations engendrées au sein de cet encéphale.

Ainsi, équipés de ces dispositifs BioProtect de résonnance ces appareils, téléphones mobiles et ordinateurs, deviennent biocompatibles.
Conformément au souhait formulé par l’Organisation Mondiale de la Sante, ces dispositifs contribuent à « maintenir, voire améliorer l’état de santé des populations ».
Notre environnement urbain devient de plus en plus électromagnétique.
Il est, en moyenne, un million de fois plus intense que celui de la Terre dans son état naturel.
Ce danger permanent s’amplifie depuis l’introduction de la radiotéléphonie et cause des problèmes de sante, allant des insomnies, maux de tête et difficultés de concentration jusqu’aux baisses d’immunité, maladies cardiaques et maladies de neuro-dégénérescences (gliomes et Alzheimer par exemple).
Des études scientifiques et biomédicales l’attestent désormais et s’en alarment, en particulier pour les jeunes.
Ce stress électromagnétique n’est pas directement perceptible par la plupart des gens, ce qui le rend particulièrement pernicieux et dangereux.
Les abeilles, elles-mêmes très sensibles aux variations du champ magnétique terrestre, ont trouvé une solution : elles fuient leurs ruches irradiées.

Pages 1 2 3 4 5