Etes-vous sûrs que toutes les ondes soient neutralisées ?

Protection électromagnétique

Fontaine magnétique

Print Friendly

3 — Fontaine

Pour beaucoup, «la Fontaine de Jouvence» est une chimère.
Au moyen-âge, il était courant de rechercher un élixir permettant de prolonger la jeunesse éternellement. «La Fontaine de Jouvence» était le symbole par excellence d’une jeunesse et d’une santé éternelles.
Le mot «Fontaine» est aujourd’hui inséparable d’un élément : l’eau.

Il n’existe pas d’attribut bien précis permettant de définir l’eau.
On peut définir l’eau comme élément liquide sans calorie, transparente, sans odeur, sans couleur, et sans goût bien particulier.
Aucun être humain, aucun animal, aucune plante ne peut vivre sans eau. De l’éléphant au microbe, ils ont tout besoin d’eau et il n’existe pas d’équivalent pour la remplacer.
Chaque personne faisant partie des 5 milliards d’êtres humains doit boire au moins 2 litres et demi d’eau par jour pour rester en bonne santé, que ce soit sous forme liquide ou par l’apport d’aliments.
Sa composition chimique nous est connue.
En règle générale, l’on définit l’eau comme dure, en effet l’eau contient beaucoup de sels dissous, du calcium, du manganèse, du silicium, du chlore ainsi que d’autres éléments. Sous l’effet de la chaleur, les sels se décomposent et des micros-cristaux apparaissent dans les conduites et les récipients d’eau sous forme de dépôts calcaires.

Si l’on observe une molécule d’eau, on se rend compte que celle-ci est toujours en mouvement.
Partons en voyage avec une molécule d’eau se trouvant à la surface d’un océan. Elle s’évapore sous l’intensité de la chaleur solaire et se réunit avec d’autres molécules plusieurs milliers de mètres au-dessus du globe terrestre et forme ainsi une gouttelette d’eau.
Poussée par le vent, elle part pour un long voyage de plusieurs centaines de kilomètres avant de tomber sur le sol sous forme de goutte de pluie. Elle coule le long d’une colline pour se joindre à un petit ruisseau. Elle est bue par un animal, et quelques heures plus tard celle-ci va se retrouver de nouveau sur le sol. La racine d’un arbre va l’absorber et elle va s’évaporer par l’intermédiaire des feuilles.
Notre molécule s’accumule avec d’autres molécules pour former un nuage, puis elle retombe sur terre sous forme de pluie, elle rejoint un fleuve, qui va se jeter dans la mer.
Ce circuit se déroule en permanence et sans fin, et, grâce à lui la vie peut continuer sur terre.

En observant de plus près notre système d’alimentation en eau, tout particulièrement dans les pays industrialisés, nous sommes obligés de constater que l’eau que nous buvons fait-elle aussi un long trajet avant d’arriver sur notre table ; mais on ne peut dire que notre «molécule d’eau voyage librement», au contraire elle est bel et bien emprisonnée.
Ceci dit, l’eau que nous buvons n’a plus de contact avec les éléments naturels cités plus haut.
Nous pouvons donc dire que notre eau est dans un certain sens «désactivée».

Exemple :

Le professeur Piccardi, professeur de chimie et physique à l’Université de Florence, mit au point un procédé d’activation de l’eau.
Celle-ci se trouve «activée» au contact d’une ampoule de verre contenant une goutte de mercure et du néon sous faible pression. Il se produit une décharge luminescente rougeâtre à travers le néon qui active l’eau sans que ses propriétés chimiques soient modifiées.
Ses résultats étaient variables selon qu’il utilisait, dans ses tests chimiques, de l’eau normale ou de l’eau «activée», maintenue à température et pression constante.
L’eau activée possédait des propriétés agissant sur les incrustations calcaires que n’avait pas l’eau normale.

Entre-temps d’autres chercheurs ont confirmé les travaux effectués par Piccardi sur l’eau magnétisée avec des rayons électromagnétiques de basses fréquences.

4 — L’eau magnétisée

Comme nous venons de vous le décrire, il est possible d’activer l’eau en la mettant en contact avec une ampoule contenant du mercure.
Cette méthode peut paraître archaïque dans notre société moderne, mais il faut savoir qu’elle est encore parfois utilisée dans l’industrie pour détartrer les chaudières.

Si l’on place un aimant pendant une heure dans l’eau, celle-ci sera magnétisée. Par contre cet effet disparaîtra progressivement sur un cycle de 7 jours, dès que l’on retirera l’aimant.

Le docteur Bansal, de New- Delhi, explique dans son livre Magnéto thérapie (1976), comment obtenir une boisson magnétisée.
Il suffit de placer la bouteille contenant le liquide sur la face sud d’un aimant.
En fait, le meilleur moyen consiste à exposer un très bref instant l’eau à l’influence d’un champ magnétique même faible.
Les propriétés physiques de l’eau changent mais sa composition chimique reste toujours la même. L’effet de l’eau magnétisée ainsi obtenue est efficace au moins pendant cinq jours.

Pour atteindre cet objectif, nous avons mis au point un appareil du nom de « Fontaine Magnétique».
L’eau est ainsi magnétisée par induction.
La «Fontaine Magnétique» est d’une forme cylindrique à laquelle des céramiques anisotropiques sont intégrées. La boisson à magnétiser est placée avec la bouteille dans le réceptacle de l’appareil prévu à cet effet. Instantanément, l’eau ou la boisson est magnétisée.
La boisson modifiée reste très efficace pendant cinq jours. Au terme du septième jour, elle retrouve son état initial.

Le phénomène de magnétisation de l’eau peut s’expliquer simplement.
Les champs magnétiques, comme le cosmos, déforment les structures de l’eau.
On sait que l’eau possède une structure à la manière d’un solide. Il s’agit d’un assemblage de molécules continu qui possède un certain sens.
En faisant passer l’eau à travers des champs magnétiques, on modifie à la fois le sens, la vitesse et le déplacement des ions.
L’eau devient magnétisée et donc, par conséquent capable d’empêcher la formation de micros cristaux par empilement.

Le docteur Bolakani, de Bombay, écrit dans son livre «Secrets of Magnéto-thérapie» que de nombreux curistes vont dans des stations thermales pour soigner toutes sortes de maux tels l ‘obésité, les troubles urinaires, rhumatismaux, la goutte, le vieillissement précoce.
L’eau provient de sources qui passent sur des champs magnétiques.

Pour expliquer la valeur de ces eaux, il faut retenir la théorie émise par le professeur Yves Rocard.
Les eaux en voie de filtration induisent des potentiels électromagnétiques (effet de Quicke) et provoquent la circulation de courants électriques dans le sol. Ceux-ci, comme tous les courants, entraînent l’apparition de champs magnétiques qui modifient localement la forme du champ magnétique terrestre ambiant.
La sensibilité de détection, est en rapport avec l’ampleur de la variation du champ.
Cela explique le pouvoir des sourciers, car le corps humain peut être ainsi mis en état de sensibilité à ces vibrations.
Lorsque les eaux de source ou de rivières souterraines coulent dans des régions où le sol contient du fer, du manganèse, du cobalt, elles se trouvent magnétisées, elles deviennent bénéfiques pour tous les êtres vivants (plantes, animaux et humains).

Dans une clinique de Saint-Pétersbourg, on dissout des calculs biliaires et rénaux par cure d’eau magnétisée.
L’eau magnétisée agit sur les hommes si elle est absorbée pendant une longue période (deux ou trois mois régulièrement).

L’énergie magnétique transférée par induction à une substance vivante capable de l’absorber agit sur tout l’organisme.
Les tissus étant des solutions colloïdales, les champs magnétiques influencent favorablement les processus biologiques.

Pages 1 2 3